La Tribu Velue

Chats et chatons à l'adoption. Conseils pour vivre sereinement avec un chat.

23 janvier 2013

Doit-on nourrir les chats errants ?

sauvés

Vous avez peut-être remarqué dans votre quartier un ou plusieurs chats errants et, comme vous avez du coeur, vous aimeriez les aider au moins en les nourrissant, peut-être même leur offrir un abri de fortune si vous avez un jardin.


Attention !

Il est vrai que l'enfer est pavé de bonnes intentions, votre générosité pourrait donc bien avoir l'effet inverse et se retourner contre vous tout en provoquant une catastrophe pour vos protégés.

Tout d'abord, sachez qu'il est interdit de nourrir les chats errants sur la voie publique, vous pouvez consulter le Règlement Sanitaire Départemental de votre région, ces règlements précisent tous qu'il est interdit d'attirer les animaux sauvages aux abords des habitations et/ou de jeter de la nourriture pour attirer chats et pigeons et que ce nourrissage est souvent puni d'amende.

Ensuite, toute considération légale mise à part, si vous choisissez de nourrir des chats errants, vous devez, en même temps commencer à les faire stériliser.
L'un ne va pas sans l'autre, ce n'est pas négociable, il ne s'agit pas de vous dire "Je le ferai plus tard" car, dans ce cas, "plus tard" sera sans doute "trop tard".

En effet, vous savez que les chats errants sont avant tout des survivants, leur existence est courte et dangereuse et la sélection naturelle fait des ravages parmi eux. Les bébés ne survivent pas tous et les adultes font rarement de vieux os.
Or, à partir du moment où vous aller offrir gîte et couvert à ces animaux, vous allez faire chuter leur taux de mortalité, c'est imparable.

Les femelles auront tôt fait de comprendre qu'elles peuvent venir mettre bas chez vous car vous êtes bienveillant, que leur petits seront en sécurité et qu'elles auront de la nourriture en abondance.
Ces chatons nés chez vous, ou près de chez vous, n'auront absolument aucun intérêt à quitter ce territoire accueillant, ils resteront donc, tout comme les adultes qui ne tarderont pas à élire définitivement domicile sur place.
Les lieux deviendront un eldorado pour eux et d'autres chats, errants ou abandonnés, ne manqueront pas de se greffer peu à peu à la colonie.
En moyenne, une chatte errante à entre 1 et 2 portées par an qui donneront à chaque fois 3 ou 4 bébés qui seront capables de se reproduire dès 6-7 mois.

En l'espace de 2 à 3 ans, vous serez littéralement débordé par le nombre.

Même si vous n'aidez qu'une seule chatte errante, sa première portée comportant forcément mâles ET femelles, vous entrez immédiatement dans le cercle infernal.

Prendre soin d'un groupe de chats errants va générer des contraintes évidentes et des obligations.

Le mieux est donc, dès que vous projetez de prendre soin d'un ou de plusieurs chats errants, vous mettre en contact avec les associations de votre région. En effet, il est possible que ces chats soient des chats libres et non des chats errants (donc sauvageons mais suivis par une association). Si c'est le cas, vous pouvez tout simplement demander à entrer en contact avec le nourrisseur qui s'occupe d'eux afin de vous partager le travail ou de vous relayer auprès des félins.

Si les chats n'ont pas de protecteur, vous pouvez demander aux associations si elles accepteraient de vous aider pour les faire stériliser.

Les associations peuvent vous aider de différentes manières :

  • trapper à votre place,
  • vous prêter un matériel de trappage et vous expliquer comment procéder (certains vétérinaires ont ce type de matériel et acceptent de le prêter),
  • vous faire bénéficier de leurs tarifs préférentiels chez leur vétérinaire partenaire pour les opérations et les soins,
  • vous offrir quelques bons de stérilisation (vous pouvez également demander aux grandes fondations de vous offrir des bons de stérilisation (Fondation Brigitte Bardot, Fondation 30 millions d'amis, Assistance aux animaux, etc.) qui vous permettront de stériliser gratuitement,
  • prendre en charge dans leurs locaux les chats pour la période post-opératoire,
  • vous prêter des cages qui vous permettront de les garder pour la période post-opératoire,
  • etc...

C'est très variable selon les associations, leur capacité d'intervention et d'accueil ainsi que leurs moyens financiers.
En effet, n'oubliez jamais que le budget des associations n'est pas illimité, que la grande majorité d'entre elles vit de dons et n'a aucune subvention. Il serait généreux, si vous en avez les moyens, de participer financièrement à l'opération.

Si vous n'êtes pas prêt à vous lancer dans ce parcours du combattant, n'agissez pas du tout ou bien contentez-vous de signaler la présence de ces chats errants aux associations de votre région.
N'avertissez surtout pas votre mairie, à moins d'être absolument certain que vos élus ont fait le choix d'une gestion raisonnée par la stérilisation (très rare !) et pas celui d'une élimination pure et simple par mise en fourrière et euthanasie.

Clairement, si vous nourrissez sans stériliser, les chats vont se multiplier dans des proportions très rapidement affolantes, vous serez très vite débordé par leur nombre et, s'il est assez facile de trapper/stériliser 5 ou 6 chats, quand ils sont 15 ou 20, la situation se complique douloureusement.

Le risque, outre le fait que vos frais de nourriture augmenteront considérablement, est que la prolifération de ces chats finissent par causer des nuisances au voisinage en termes d'odeur (l'urine des mâles non castrés empeste et ils marquent leur territoire), de bruit puisque les mâles hurleront lors des bagarres et que les femelles brailleront pendant leurs chaleurs, de détérioration et d'hygiène puisqu'être nourris par vous ne les empêchera pas de fouiller les poubelles et de répandre les ordures.
Bref, il y a de fortes probabilités pour que les voisins humains de cette colonie hors contrôle finissent par être exaspérés et demandent l'intervention de la fourrière.

En fourrière, tous les chats errants sont euthanasiés car un chat errant est un chat sauvage et qu'un chat sauvage n'est pas adoptable.

Un jour que j'expliquais cet enchainement qui mène au désastre à une nourrisseuse indépendante qui se trouvait justement débordée par une colonie grandissante, elle me dit "Alors quoi ? J'aurais dû les laisser mourir de faim ?" j'ai répondu non, mais quand on se mèle d'intervenir dans la sélection naturelle, il faut le faire de façon à ce que notre intervention ne crée pas un problème encore plus grave.
A mon sens, il est moins pénible d'accepter que quelques animaux parmi les plus faibles meurrent de causes naturelles plutôt que de voir des animaux en pleine santé violemment capturés et encagés pour finalement recevoir une injection létale.



Nota : les photos qui illustrent cet article présentent quelques uns des chats de la colonie dont Fléa et Agathe faisaient partie. Cette colonie comptait plus de 25 chats alors même que leur nourrisseuse, une dame âgée qui ne pouvait organiser leurs stérilisations, s'efforçait de supprimer les portées dès qu'elle les trouvait.


Commentaires sur Doit-on nourrir les chats errants ?

    je viens de recevoir un mail venant de vous pouvons nous nourri les chats errants?ET BIEN MOI JE DIS OUI.SINON SI CES CHATS NE MANGENT PAS QUI VA LES NOURRIR?ILS VONT MOURIR DE FAIM SINON CES MINOUS.MOI A UNE PERIODE JE NOURRISSAI TDES CHATS PAS LON DE CHEZ MOI .C ETAIT RIGOLO DE VOIR LE NOMBRE DE CHATS QUI VENAIENT MANGER QUAND JE POSAIT LES GAMELLES DE CROQUETTES.MOI SI UN JOUR JE DOIT LE REFAIRE ET BIEN JE LE REFERAI.CAR JE SUIS UNE GRANDE AMIE DES ANIMAUX.LES ANIMAUX SONT MES AMIS .JE PENSE A EUX TOUS LES JOURS Y A PAS UN JOUR OU JE NE PENSE PAS A EUX.

    Posté par laure, 23 janvier 2013 à 17:29 | | Répondre
  • Ne le prenez pas mal Laure, mais je crois comprendre que vous vous contentiez de les nourrir or, la nourriture que vous leur avez donnée leur a permis de se multiplier, que sont-ils devenus quand vous avez cessé de vous en occuper ?
    Quand les chats errants doivent se débrouiller pour s'alimenter, ils se reproduisent moins et leurs bébés survivent en moins grand nombre.
    Quand ils ont de la nourriture en quantité, ils deviennent plus nombreux et quand vous cessez de leur fournir cette nourriture, il n'y a plus assez de ressources "naturelles" pour le nombre d'individus qu'à atteint le territoire, c'est alors l'hécatombe.
    Je n'ai donc pas dis qu'il ne fallait pas nourrir, j'ai dit qu'il ne fallait JAMAIS nourrir sans stériliser en parallèle.

    Posté par Croco, 23 janvier 2013 à 17:43 | | Répondre
  • Je suis d'accord avec votre analyse. Notre problème aujourd'hui c'est que nous avons 6 chats (5 femelles, 1 mâle) que nous avons fait la bêtise de nourrir depuis plusieurs mois, qui aujourd'hui se reproduisent et qu'on ne peut faire stériliser car on ne peut pas les approcher. J'ai téléphoné à une asso qui m'a conseillé de tél à la mairie ... Nous aimons les chats, nous ne leur voulons pas de mal et nous sommes ... désespérés de ne pouvoir rien faire sauf à les faire capturer et donc euthanasier

    Posté par cil de vie, 19 juin 2013 à 16:14 | | Répondre
  • Vous n'imaginez pas le nombre de mails désespérés que m'a valu cet article.
    Cela ne vous consolera pas vraiment, mais si j'ai jugé bon de l'écrire, c'est bien parce que j'ai vu cette situation se produire très souvent.

    Effectivement, vous pourriez envisager de faire capturer ces chats par un service de fourrière, mais il faut savoir qu'il suffit qu'ils ne les attrapent pas tous, qu'une seule femelle gestante ou déjà allaitante leur échappe pour que le problème se présente à nouveau dans 6/7 mois. Etant donné que la "saison des chatons" vient de commencer, le risque est énorme que ces euthanasies, en plus d'être immorales, n'apportent aucune solution durable.

    Si vous souhaitez faire stériliser ces chats, il va falloir agir extrêmement rapidement car ils sont déjà nombreux. Il faut vous faire prêter une trappe par une association ou des protecteurs, ou un vétérinaire et piéger en priorité les femelles, si les mâles ne sont pas castrés, c'est évidemment moins grave. Si personne ne peut vous expliquer la marche à suivre pour piéger ces chats, je vous l'expliquerai, même si c'est nettement moins facile à distance.

    Pour essayer de trouver de l'aide près de chez vous, vous pouvez vous inscrire sur Rescue (http://www.rescue-forum.com/) qui est un forum de protection animale.
    Soyez très prudente cependant car le monde de la protection animale n'est pas un monde de bisounours et il se pourrait que vous soyez jugée sévèrement pour avoir "permis" cette prolifération.

    Concernant les frais engendrés, vous pouvez contacter la fondation Brigitte Bardot est la seule qui fournisse très régulièrement des bons de stérilisation, mais si vous voulez espérer en obtenir, vous devrez leur fournir un dossier aussi détaillé que possible de la situation en racontant simplement mais clairement la prolifération, en donnant le nombre de mâles, de femelles, et en joignant des photos de ces chats, même de mauvaises photos prises à la va-vite ou d'assez loin. Le but est que la fondation vous croie et décide de vous aider.

    Posté par Croco, 20 juin 2013 à 10:12 | | Répondre
  • Je comprend tout à fait ce point de vue. Mais je ne l'appliquerai jamais pour la simple et bonne raison qu'il ne faut pas avoir de cœur. 7 milliards d'être humain sur terre. Non ne nourrissez pas les africain, laissez les crevé de faim sa réglera le problème de surpopulation, pardonnez je suppose que ce n'est pas pareil. Vous parlez de tri sélectif naturel ? Je suis aller sortir 4 chatons d'un bâtiment condamner que les huissiers n'ont même paśpris la peine d'aller voir si il rester âme qui vive a l'intérieur, et je peut vous dire que l'intérieur n'est pas beau à voir (l'odeur nauséabonde en ferais vomir plus d'un). Non mais,attend Billy c'est le tri sélectif naturel, les huissiers sont venu et aller laisser crevé 4 chatons de faim dans des conditions attroce... Rien de plus naturel.

    L'être humain est le même partout, en France pas si différent que dans les autres pays oú ils jettent des animaux agonisant dans un broyeur de camion poubelle pour s'en débarrasser... Nous c'est plus discret, laissez les crevé de faim, sinon emmener les a la fourrière si dans 1 semaine personne en veut on le pique.

    Bref je pourrais écrire pendant des heures, ce message ne s'adresse pas spécialement à celui qui a écris le texte mais à tout ce qui passe a coter d'animaux en train de crevé et qui baisse les yeux l'air de rien" c'est la nature" c'est la loi de la jungle Billy, marche ou crève petit chaton c'est con L'être humain qui est passé aurais pu te remplir ton ventre mais crève c'est la sélection naturel qui la voulu.

    Posté par Jack, 25 octobre 2013 à 04:11 | | Répondre
    • Je pense que vous n'avez pas compris ce que j'ai écrit.
      Je prônais justement la responsabilisation et j'expliquais que nourrir sans stériliser est pire que ne pas nourrir.
      Nourrir sans stériliser, c'est se faire plaisir à soi-même sans tenir compte de l'avenir ni du fait qu'on crée une situation pire encore.
      Je connais des nourrisseurs formidables qui gèrent totalement leurs colonies de chats, stérilisent, identifient, soignent...
      Et puis j'en connais d'épouvantables, qui sabotent les opérations de trappages pour stérilisation parce qu'ils considèrent que ce sont "leurs" chats et qu'on n'a pas à y toucher. Ces nourrisseurs-là ensuite, viennent se plaindre parce que le voisinage à pris en grippe les chats qu'ils nourrissent, ils viennent crier à l'injustice quand la fourrière intervient pour massacrer tout le monde alors que, sans leur action, la colonie serait restée stable et tranquille et n'aurait jamais suscité de réactions négatives.
      Cela n'a rien à voir avec le fait de détourner le regard, c'est même exactement le contraire.

      Posté par Croco 94, 25 octobre 2013 à 08:24 | | Répondre
  • Bonjour.
    Perso j ai recuperer trois chatons errants qui allaient de temps a autre chez une personne qui nourrit leur mere mais qui se fiche d eux.
    J ai donc recuperer les trois car ils allaient finir par rester dehors et se reproduire sans arret.
    du coups j ai fais moi meme le necessaire pour que leur mere soit trappee et sterilisee et a ce jour ils sont meme 5 a avoir ete castres.
    dont plusieurs enfants a elle.
    Je suis daccord avec Croco il faut steriliser tout chats errants alors bonjour la consanguinite puis meme il faut limiter leur nombre,les chatons de la rue sont remplis d amour ils sont reconnaissants.
    Monsieur Dodu,et la compagnie je vous aim.Vive les chats

    Posté par Sand, 09 décembre 2013 à 14:48 | | Répondre
  • Toute facon un chat qui sort dehors doit etre sterilise il faut etre logique.
    Males et femelles sans exeption serait lideal.
    Les laisser se reproduire pour faire encore des malheureux c est insenser.
    CROCO decidement vos analyses ont toujours du bon sens..

    Posté par Sand, 09 décembre 2013 à 14:59 | | Répondre
Nouveau commentaire